• Projet général

  • Villa Ecojade

  • Projet général

  • Villa Ecojade

  • Slogan

Connexion

Merci de bien vouloir vous inscrire.

Merci de votre confiance

Nous sommes sur facebook
Vous pouvez noter les articles

 

- Bientôt sur la chaine Youtube

- Préparation de la news letter

- Bientôt l'eau de pluie potable

Enregistrer

Partenaires

La quantité d’eau récupérable – et donc la taille optimum de la citerne – dépend de la surface du toit et de la pluviométrie de la région. En moyenne, en France, on estime la capacité de récupération à 1m3 par mètre carré de toiture. Dans une région où il pleut 750 millimètres de pluie par an, avec 100m² de toiture, on peut récupérer 75.000 litres en un an. Un chiffre qui ne varie pas beaucoup d’une région à l’autre : ce qui change, c’est la régularité de la pluie tout au long de l’année. Cette quantité couvre entre la moitié et les deux tiers des besoins d’une famille de quatre enfants.

La taille de la citerne est à choisir en fonction de la taille de la toiture : on compte à peu près 5.000 à 7.000 litres pour un toit de 100m². Pour un usage ‘maison et jardin’ d’une famille de quatre personnes, n’incluant pas l’eau potable (ni le lave-vaisselle), tablez sur une citerne de 5.000 litres. Pour un usage complet, une famille économe de cinq personnes s’en tirera avec une citerne de 10.000 litres. Il vaut mieux prévoir une citerne trop grande que l’inverse.

Si vous optez uniquement pour un usage ‘de jardin’, vous pouvez vous contenter d’une cuve de 200 à 500 litres. Les prix varient de 100 euros à 400 euros pour des réservoirs extérieurs. On trouve des modèles en plastique traité anti-UV ou décoratifs, en imitation terre cuite.

Pour une citerne enterrée, les prix débutent aux alentours de 450 euros (citerne de 2.500 litres) jusqu’à 1.500-2.000 euros pour une citerne de 10.000 litres. Les fabricants proposent, autour de 3.800 euros, des kits comprenant l’ensemble des éléments nécessaires à l’installation : citerne de 5.000 litres, filtre, collecteur, siphon de trop-plein et pompe. Pour rendre l’eau potable, un système de filtration par charbon de bois et lampes UV coûtera environ 1.500 euros supplémentaires.

Un système de récupération uniquement destiné aux usages extérieurs peut s’installer soi-même. En revanche, pour passer à un usage domestique, il faudra prévoir l’installation par un professionnel, plombier ou spécialiste. Les travaux comprennent : l’excavation, la mise en terre de la cuve, le raccordement de la pompe au circuit de l’eau.

Sachez enfin que les matériaux sur lesquels glisse l’eau de pluie influent sur sa qualité. Ainsi, les toits en matériaux naturels sont préférables : tuiles, de préférence émaillées, ardoises naturelles, zinc et même bardeaux de bois. Pour la citerne, les matières idéales sont celles qui neutralisent l’acidité naturelle de l’eau de pluie : béton ou pierres calcaires.

Trafic

6.png3.png0.png7.png3.png
Aujourd'hui315
Hier351
Ce mois1936

Qui est connecté

1
Connecté

jeudi 15 novembre 2018 18:06

Economie sans effort

            

L'économie sans effort c'est quoi ?

Conférences & ateliers

Je m'inscris

    
        Pourquoi je m'inscris ?